Image de Dieu, image de César

٢٢تشرين١٢٠١٧
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Image de Dieu, image de César

En disant à ceux qui le tentaient : « Donnez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », Jésus ne met pas sur le même plan d’importance le pouvoir de Dieu et celui de César. De fait, ne nous arrive-t-il pas de traiter Dieu comme les païens traitaient César ? Ne nous arrive-t-il pas, parfois, de nous croire obligés, pour nous rendre quitte avec ce Dieu et éviter sa colère, de lui payer certains impôts, comme : assister à la messe le dimanche, faire abstinence le vendredi, nous confesser et communier une fois l’an, donner de temps en temps une aumône à un mendiant à la sortie de l’Eglise… comme si nous avions à traiter avec un autocrate tout-puissant et un maître absolu ?

Au contraire, Jésus veut nous apprendre que Dieu notre Père n’a aucun pouvoir, sauf celui d’aimer inconditionnellement et, à cause de cela, d’envoyer, son Fils mourir sur une croix pour nous et se donner à nous pour nourriture. Il veut nous apprendre que ce Père n’exerce pas son pouvoir par la violence comme César, mais par l’amour librement consenti comme réponse à cet amour premier. Il veut, enfin, nous apprendre que ce Dieu a, lui aussi, une image profondément imprimée dans l’Humain depuis la création, celle de son Fils Jésus. Certes, ce n’est pas une image à adorer, mais c’est une personne à respecter, à aimer et qui a besoin de notre tendresse, de notre justice, de notre vérité et de notre pardon.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
راية إعلانية
راية إعلانية
Close Panel

Login Form