Les deux pains

٣٠نيسان٢٠١٧
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Les deux pains

Les deux disciples ont quitté Jérusalem. Ils cheminent accablés et tristes. Ils ne comprennent pas ce qui leur arrive. Faut-il croire ce que les femmes ont dit au sujet du tombeau vide ? Les années passées avec Jésus, pour lequel ils avaient tout quitté afin de le suivre n’étaient-elles qu’une parenthèse dans leur vie ? Un beau rêve ?

Jésus, incognito, les rejoint là où ils sont, dans leur désarroi, leur déception et leur solitude. Avec patience, doucement, il ouvre leur intelligence et les aide à comprendre ce que l’Ecriture dit de lui. Puis, acceptant leur invitation à diner et, y refaisant les mêmes gestes qu’il a faits le soir du Jeudi Saint, il ouvre l’intelligence de leur cœur pour qu’il le reconnaisse vivant et pour qu’ils croient au message des femmes.

C’est ainsi que Jésus fait avec nous. Il nous côtoie sur le chemin de notre vie dans ce que nous sommes en train de vivre. Il entend nos interrogations, il sent nos doutes, il prend part à nos joies et nos douleurs et, il charge nos frères de nous fait entendre sa Parole nous dire qu’étant ses disciples, il nous faut, à son exemple, passer par la Croix pour ressusciter avec lui. C’est le premier pain qu’il nous donne : sa Parole.

En le recevant, le pain Eucharistique nous donne une intelligence surnaturelle, qui nous fait entrer dans une compréhension plus profonde de l’Ecriture. Car les deux pains s’appellent mutuellement. C’est pour cela que toute Messe est essentiellement partage et du pain de la Parole et du pain de l’Eucharistie.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form