Un Evangile radical

١٢شباط٢٠١٧
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Un Evangile radical

Au temps de Jésus, pour les pharisiens, on était juste et en règle devant Dieu et aux yeux des hommes, quand on pratiquait dans ses moindres préceptes la Loi de Moïse. Dans le Royaume d’Amour que Jésus vient établir, on n’est jamais tout à fait en règle, car l’amoureux croit qu’il ne fait jamais assez pour prouver son amour à celui qu’il aime. La Loi est un texte, un code à suivre. Jésus est une personne et l’évangile est une relation d’amour entre personnes.

Fort et sûr de sa Filiation Divine, Jésus, le véritable Moïse, respecte la Loi donnée par son Père, mais, de sa propre autorité, il la pousse dans ses racines pour en atteindre non les mots, mais l’âme. Ainsi Il l’accomplit en la radicalisant.

Pour Jésus, il ne suffit pas de ne pas tuer. Il faut aller plus loin et combattre en soi-même la colère, l’injure, la médisance et la calomnie qui écrasent l’autre, car il y a des paroles qui tuent. « La langue, personne ne peut la dompter, c’est un fléau sans repos. Elle est pleine d’un venin mortel », commente S. Jacques. Inutile donc d’aller prier ou participer à l’Eucharistie avec un cœur assassin. « Laisse-la ton sacrifice et va d’abord te réconcilier avec ton frère », recommande Jésus.

Pour lui aussi, la fidélité conjugale se radicalise en s’abstenant même de désirer la femme ou le mari de l’autre. Pour lui, enfin, être un homme de parole, éviter à tout prix le mensonge, dispense de faire des serments, d’invoquer le nom de Dieu pour corroborer nos dires. Que notre oui soit un vrai oui et notre non soit un vrai non. Le reste vient du Mauvais.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form