La coopération de Marie

٠١كانون٢٢٠١٧
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
La cooperation de Marie

En instituant la Fête de la Maternité de Marie, au commencement de l’année civile, le Bienheureux Pape Paul VI a été bien inspiré. Il voulait nous montrer, à nous, qui nions l’existence de Dieu, qui voulons prendre sa place et qui proclamons haut et fort notre autosuffisance, l’humilité du Dieu de Jésus Christ. Pour réaliser son ineffable Plan du Salut de l’homme, ce Dieu-Père Tout-Puissant sollicite et attend le consentement d’une faible créature : une inconnue petite jeune fille, issue d’une famille inconnue, habitant un village inconnu, dans un coin inconnu du vaste Empire Romain.

Par un acte conscient et libre, Marie, dans une disponibilité totale et confiante, après s’être informée, consent à se livrer à la Volonté de Dieu et lui dit : « Voici la servante du Seigneur ; Que tout se passe pour moi selon ta parole ». Elle n’a pas été humiliée par cet acte, elle n’est pas devenue esclave. Au contraire. Elle, l‘inconnue, la silencieuse, l’humble petite servante, est devenue la Mère de Dieu ; elle sera, au pied de la Croix, Mère de tous les hommes et elle sera couronnée Reine de l’Univers lors dans son Assomption au ciel avec son corps auprès de son Fils.

Nous aussi, par notre baptême assumé et vécu de parole et d’actions et par l’accomplissement filial de la Volonté de Dieu, nous devenons, comme Marie, les mères, les frères et les sœurs de Jésus et ses collaborateurs dans la réalisation de son Plan de Salut.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form