Le roi Midas

١٨أيلول٢٠١٦
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Le roi Midas

Dans sa bonté, le dieu Bacchus, dit une légende grecque, donna au roi Midas le pouvoir de transformer en or tout ce qu’il touchait. Mais celui-ci ne tarda pas à renoncer à ce pouvoir, car il mourait de faim : même sa nourriture se transformait en or.

Dans la parabole d’aujourd’hui, Jésus nous renvoie, comme d’habitude devant notre liberté. Il nous met devant un choix radical : voulons-nous le servir lui-même ou bien le dieu-argent ? L’argent est certes, nécessaire comme instrument d’échange, instrument de valeur économique ou comme moyen de vivre. Il ne veut cependant pas que nous l’utilisions pour nous ouvrir certaines portes et faciliter certaines relations en achetant la conscience des autres. Comme il ne veut pas qu’il tienne tellement la première place dans nos vies qu’il devienne une idole pour laquelle nous sommes prêts à tout sacrifier: conscience, temps, vie de famille, service du prochain, relations avec amis et proches.

Au contraire, Jésus veut que, comme le roi Midas, nous transformions en or l’argent que nous manipulons. Il veut que, par amour, nous le répandions au service des pauvres et des exclus de ce monde qui, eux, ayant la clé du Royaume, nous en ouvriront les portes et nous y accueilleront joyeusement. Ainsi, comme « l’Amour est un magicien qui transforme en or tout ce qu’il touche », nous aurions accumulé un trésor dans le ciel et nous n’arriverions pas seuls et les mains vides, devant le Juge Suprême.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
راية إعلانية
راية إعلانية
Close Panel

Login Form