Dire non

١٤آب٢٠١٦
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Dire non

Appelé Prince de la Paix par le Prophète, Jésus dit publiquement qu’il est venu apporter le feu de la division sur terre. Que veut-il dire exactement ?

Ce feu de la division est sa Parole, c’est-à-dire Lui-même qui sera un signe de contradiction. Sa parole est radicale et exigeante. Elle demande à son auditeur de se situer face à lui individuellement et librement, d’assumer ses responsabilités, d’avoir l’audace d’être vrai dans tout ce qu’il est. Paul Claudel a dit : « L’Evangile est du sel, nous en avons fait du sucre ».

Les rapports vrais entre humains ne sont ni faciles, ni confortables. Ils sont cependant indispensables. Vouloir faire comme tout le monde pour se faire accepter par le group n’apporte rien. Il faut être soi-même pour donner de soi-même et pour aimer vraiment. Or pour être soi-même il faut prendre position, car tout désaccord n’est pas du non-amour. Et si, dans le groupe, la violence éclate c’est, parfois, parce que le désaccord n’a pas été exprimé, qu’il n’a pas été vécu en vérité et qu’il a été interprété comme un non-amour.

Malheureusement, il nous est difficile de dire non à temps et il peut nous arriver aussi de considérer comme une attaque lorsqu’on nous dit non. Nous préférons récriminer, geindre, nous plaindre devant les autres et ruminer notre dépit. C’est alors que la violence éclate encore plus mortelle. Ne vaudrait-il pas mieux dire non à temps et à la bonne personne ?


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form