Une présence efficace

١٠نيسان٢٠١٦
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Une présence efficace

Essayons d’imaginer la vie des Apôtres après la mort de Jésus. C’était l’Eglise des premiers jours. Elle est décapitée. Les Apôtres ont perdu leur Maître. Chacun est retourné à sa vie ordinaire, à son travail, la pêche. Nous les voyons ce jour-là découragés, leur barque vide après une vaine nuit de peine et soucieux de leur avenir.

Jésus ressuscité, qui a traversé la mort, se laisse voir par eux avec la lumière du jour, se fait connaître par le signe du repas offert et leur fait prendre conscience de la stérilité de leurs efforts solitaires, tandis qu’avec lui ils pêchent 153 poissons, chiffre symbolique de la plénitude de l’action de Dieu.

N’est-ce pas là l’image de l’homme d’aujourd’hui ? Après avoir chassé Dieu de son monde, cet homme s’échine, travaille et lutte pour le remplacer et faire le bonheur des hommes. Mais en vain. Il sème plutôt la violence et la misère. Il oublie, en effet, qu’il n’est rien par lui-même, qu’il n’est que créature, limitée et faible, qui ne trouve sa force qu’en ce Dieu qui l’a créé pour lui, et qui, sans lui, il n’y a que des ersatz de bonheur ou du bonheur frelaté, quand ce n’est pas le suicide qui se multiplie dans le désespoir.

N’est-ce pas là aussi l’image de notre propre vie de chrétiens ? Ne nous arrive-t-il pas de mettre Jésus de côté et de mener la barque de notre vie comme si nous y étions seuls et qu’il n’existait pas ? N’est-ce pas pour cela que nous sommes perdus et que nous sommes désorientés, ne sachant plus où nous diriger, ni quel sens donner à notre vie ?


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form