Tout donner

٠٨تشرين٢٢٠١٥
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

Tout donner La veuve qui met dans le tronc du Temple deux petites piécettes d’argent et que Jésus loue en disant qu’elle a donné plus que tous ces grands richards est le visage de la foi qui partage. Les riches toussaient pour attirer l’attention et versaient des paquets de pièces sonnantes et trébuchantes. Ils donnaient largement du superflu de cet argent qu’ils ont raflé plus ou moins honnêtement aux pauvres. La veuve, elle, a donné de son nécessaire pour vivre.

C’est que les mesures que le Père utilise ne sont pas les nôtres. Lui, il choisit les derniers de ce monde pour réaliser, par et en eux, de grandes choses ; les moyens pauvres, pour accomplir des merveilles ; lui-même est né, a vécu et est mort pauvre pour diviniser l’homme.

Il nous demande d’utiliser les mêmes mesures que lui. Il ne veut pas que nous cherchions à occuper les premières places dans les banquets, ni faire l’aumône pour nous faire applaudir par les gens. Il veut que nous nous donnions nous-mêmes aux autres, dans ce que nous avons de plus cher : notre attachement à notre temps, à nos biens nécessaires et surtout à notre compassion. En fait, l’essentiel pour le Père n’est pas la quantité de notre don, mais la qualité de l’amour que nous y mettons, que celui-ci soit un morceau de pain, un sourire, une poignée de main ou une grande somme d’argent. Ainsi nous aurons donné, comme Lui, de notre être et non de notre avoir.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form