Le mal du pouvoir

١٨تشرين١٢٠١٥
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

Le mal du pouvoirDepuis qu’Adam y a succombé la tentation du pouvoir nous guette tous. Les Apôtres de Jésus n’y ont pas échappé: alors qu’il parlait de sa mort sanglante, eux rêvaient de pouvoir. C’est que l’orgueil, l’ambition, la jalousie… ça nous connait. N’est-ce pas la course au pouvoir qui est la cause de toutes nos guerres actuelles, génératrices de millions de déplacés, de morts, de blessés, de handicapés, de veuves et d’orphelins?

Ne ressemblons-nous pas à Jacques et Jean qui demandaient à Jésus les meilleures places au Royaume et croyaient pouvoir y arriver sans la Croix ? Nous voulons la gloire, mais sans la Croix. C’est demander l’impossible : Jésus est inséparable de sa croix. Il l’a dit à plusieurs reprises : Que le plus grand parmi vous soit votre esclave ; Je suis venu pour servir et non être servi ; Porter sa croix quotidienne pour me suivre… et il l’a montré par tout son comportement. Quand il était sur la croix, les deux places convoitées par Jacques et Jean étaient données à des bandits ! La veille de sa mort, au cours de son repas d’adieu avec ses Apôtres, il se déshabille, s’humilie et se baisse, en bon esclave, pour leur laver les pieds…

Plus que jamais aujourd’hui où les victimes du pouvoir sont traités en déchets, le chrétien se doit de devenir le disciple de son Maître. Il doit se faire le serviteur de tous s’il veut avoir les premières places dans le Royaume du Père où les médailles, les honneurs, les pouvoirs et les compétences ne valent que parce qu’ils ont été vécus dans l’amour-service.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form