Un Dieu crucifié

١٤أيلول٢٠١٥
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

Un Dieu crucifié Notre monde athée d’aujourd’hui s’acharne à décrocher la croix des murs de nos écoles et de nos hôpitaux, à la briser sur nos chemins et nos sentiers, sur nos clochers et nos cimetières. Il veut effacer toute trace de croix dans sa vie. Pour lui, la croix est seulement la marque de la douleur, de l’avilissement et du malheur.

Pour nous chrétiens, la croix est certes le symbole de la souffrance, de l’ignominie et de l’avilissement de l’homme. Mais, notre Dieu, en se faisant homme par amour, devient de la même substance que nous et réellement solidaire avec nous. Il a, donc, pris en lui toute la haine, la révolte, la dérision, le désespoir, tous les meurtres, tous les suicides, toutes les tortures, toutes les agonies causés et subis par tous les hommes dans toute la durée du temps, dans toute l’étendue de l’espace et il les a offerts à son Père en sacrifice de sanctification pour que le Père les fasse passer, par l’Esprit Saint, dans le Royaume de la Vie.

Pour nous, la Croix devient alors notre fierté et notre gloire. « Je ne me glorifie que dans la croix de Notre Seigneur Jésus Christ », dit S. Paul. En elle, toute notre vie, si grande ou si misérable soit elle, devient une œuvre d’amour. La croix réalise l’éternel dessein du Père, celui d’unir notre humanité à sa divinité, de déifier les profondeurs de l’être de l’homme et de l’univers. Ainsi, nous ne sommes plus jamais seuls, exclus ou perdus, le Père sera toujours en nous et nous sommes toujours en lui.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form