Fécondité

١٥آب٢٠١٥
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

Fécondité Nous célébrons aujourd’hui l’Assomption de la Vierge Marie, la résurrection anticipée dans la chair et l’entrée en gloire d’une simple et pauvre femme de notre race qui est passée presque inaperçue dans l’Evangile. Pourquoi ce privilège inouï ? La Pape François répond : « En la mère de Jésus, la foi a porté tout son fruit ».

Marie a accueilli la Volonté de Dieu avec tout son être. Elle s’est engagée totalement dans sa parole à l’Ange : « Que tout se passe pour moi selon ta parole ». Le OUI de Marie était total, sans conditions restrictives. Elle a signé un chèque en blanc. Ayant tout reçu, elle a tout donné. Voilà pourquoi sa foi a donné beaucoup de fruits. Le plus grand de ces fruits fut sa maternité divine. C’est ainsi que Dieu agit : quand il prend quelque chose à l’homme, il le transforme et le divinise. Dans l’Eucharistie : nous lui offrons le fruit de notre travail humain, il le transforme en son Corps et son Sang. Il fait de même avec Marie : il assume en entier ce corps qu’elle lui donne, il en fait sa demeure, il le ressuscite avant la fin du monde et le glorifie en le faisant jouir de la vision de sa face dès sa mort terrestre.

Ce que nous contemplons en Marie, c’est ce que nous sommes appelés à devenir par la grâce de Dieu. L’Assomption de Marie préfigure notre propre résurrection. Oui. Notre corps ressuscitera et sera glorifié si, à l’exemple de Marie, nous nous sommes entièrement donnés à Dieu pour accomplir sa volonté en portant des fruits de Charité.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form