La résilience

٠٥تموز٢٠١٥
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

La résilience Après une absence de quelques mois, le fils du charpentier Joseph revient dans son pays, mais flanqué d’une poignée de disciples. Il entre dans la synagogue et il enseigne avec une aisance et une autorité inhabituelles. « D’où cela lui vient-il », s’étonnent ses auditeurs. « Un prophète n’est méprisé que dans son propre pays, sa famille et sa propre maison », leur répond-il. Là, à cause de leur manque de foi, Jésus guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains.

Pas question pour Jésus de se mettre en colère, ni de demander à son Père de faire descendre sur eux une pluie de feu, ni de les accabler de reproches, ni de les condamner à l’enfer. Inutile de s’acharner à vouloir à tout prix obtenir des résultats. Il ne se décourage pas : il reprend sa route et parcourt les villages d’alentour en enseignant. C’est ce qu’il apprendra à faire à ses disciples en les envoyant en mission : « Si quelqu’un n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds ». L’Evangile doit continuer à être annoncé et le semeur doit continuer à semer peu importe la qualité de la terre. Laissant au Maître de la moisson le soin de la croissance.

L’Eglise ne se décourage pas devant l’échec. Elle fait appel à sa résilience, cet appel à rebondir, à aller ouvrir une autre mission ailleurs, confiant beaucoup plus dans la force de l’Esprit Saint qui accompagne et précède les serviteurs de l’Evangile que dans sa propre force.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form