Le sort du disciple

٠٩شباط٢٠١٥
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

Le sort du disciple

L’évangile d’aujourd’hui ne dit pas ce que voulaient ces Grecs en demandant de voir Jésus. Il ne dit pas, non plus, qui ils sont. Des païens ? Des craignant- Dieu venus en pèlerinage à Jérusalem pour la Pâque ? On ne sait pas. Toujours est-il que la réponse de Jésus est claire : si vous voulez devenir mes disciples, il vous faudra accomplir le même parcours que moi. J’entre à Jérusalem, non pour être couronné roi de cette ville, mais pour subir ma Passion et mourir sur une croix. Pour moi, c’est cela qui sera ma glorification parce que c’est sur la Croix que je manifesterai la réalité de mon Père et sa pleine présence dans le monde.

Par la parabole du grain de blé qui meurt, Jésus leur signifie, ensuite, que sa mort n’est pas une perte, mais une nécessité historique naturelle, celle de donner la vie en abondance. En outre, s’il meurt seul comme le grain de blé, c’est pour donner la vie à plusieurs, à la communauté-Eglise qu’il a fondée et à la communauté humaine entière.

Enfin, de cette parabole, Jésus tire cette conclusion : le destin de son disciple est évalué, non selon une existence basée sur des valeurs éphémères comme le succès, le pouvoir, l’argent et la domination, mais sur celles qui aboutissent à la vie éternelle, celle que Jésus a menée en unissant harmonieusement le service du prochain et la marche vers la croix. Car c’est la seule qui mène à la Glorification-Résurrection.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form