La pauvreté signe du chrétien

٢٣تشرين٢٢٠١٤
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
La pauvreté signe du chrétien

La parabole de l’Evangile d’aujourd’hui fait de la pauvreté évangélique non seulement la caractéristique de Jésus, puisqu’il s’identifie au pauvre, mais aussi celle de tout baptisé. En effet, Jésus va juger tous les êtres humains (les Nations) et non les chrétiens seuls. Comme un bon berger, il fera preuve de miséricorde, de justice et de compassion envers toutes les brebis, et spécialement, envers les plus vulnérables, les plus faibles et les plus fragiles. Et quand les païens seront récompensés parce qu’ils ont été charitables envers ses petits frères (les chrétiens), c’est qu’ils auront découvert, dans ces chrétiens, l’image du Christ. Donc, nous les baptisés, nous sommes responsables de la rencontre de Jésus avec ceux qui ne le connaissent pas.

Mais – car il y a un mais – comment ces païens vont-ils distinguer le chrétien ? A quel signe le reconnaitront-ils ? La réponse est donnée par S. Paul quand il demande aux chrétiens de se revêtir du Christ. Devenus ainsi le visage du Christ dans le monde, c’est par notre témoignage de vie qu’ils nous reconnaîtront. Nous devons donc vivre, aussi pleinement que possible, les Béatitudes et avoir un minimum de pauvreté évangélique pour que les païens puissent accomplir envers nous ces gestes de miséricorde et ainsi, par nous, rencontrer et reconnaitre le Christ.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form