L'Union transformante

٠٢تشرين٢٢٠١٤
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
L'Union transformante

Un des deux jumeaux bien serrés au chaud dans l'obscurité du sein maternel dit à son frère : Dis, on va bientôt être expulsés d'ici et on va aller vivre dans un monde plein de lumières, parait-il ». C'est notre situation face à la mort. Où irons-nous ? L'incroyant, lui, a déjà répondu: le corps ira en poussière, l'esprit se dissipera comme une brise légère et tout est fini. Pour les chrétiens, la Résurrection de Jésus montre qu'il y a quelque chose d'autre. Comme nous ne sommes pas nés du hasard, «notre vie  véritable, écrit Benoit XVI, on ne l'a pas en soi, de soi tout seul… elle est relation avec celui qui est la source de la vie.» 

Comme les dons de Dieu, selon S. Paul,  sont faits par amour et donc sans repentance et que l'amour ne passe pas, la vie que nous avons reçue en naissant est une vie pour le temps et l'éternité. Après  la mort, dit la Sainte Liturgie, la vie ne disparait pas. Elle est transformée et continue à se déployer d'une façon que nous ne pouvons  qu'imaginer parce que nous sommes encore dans l'obscurité du sein de la terre. Cette transformation  est l'œuvre de cet amour infini avec lequel le Père nous aime.

Faire mémoire de nos défunts ce n'est donc pas les pleurer, mais  c'est plutôt célébrer l'Espérance, partager avec eux leur communion déjà vécue avec la Sainte Trinité, source de la «Communion des Saints» que nous confessons tous les jours à la messe.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form