Deux mentalités

٣١آب٢٠١٤
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm
Deux mentalités

L’annonce brutale par Jésus de sa passion et de sa mort violente s’est heurtée à l’idée que Pierre, avec beaucoup d’autres, se faisaient du Messie attendu. C’est l’affrontement de deux mentalités et de deux façons d’envisager la vie avec ses valeurs. La mentalité mondaine, celle de Pierre et de notre monde d’aujourd’hui, pour qui l’argent, le succès à tout prix dans tous les domaines, la honteuse cupidité, la jouissance effrénée et l’abolition de la notion de bien et de mal deviennent les seules valeurs de la vie. Tandis que la mentalité divine, prônée par Jésus et recommandée à ses disciples, c’est celle où l’Amour est la seule valeur et qu’il n’y a pas de véritable Amour sans souffrance.

En effet, pour aimer authentiquement, il faut y mettre le prix. Aimer un ennemi, rester fidèle à un conjoint, partager ses biens avec les pauvres, rester honnête dans les affaires, lutter contre toute forme d’injustice et d’exploitation du pauvre par le riche, se tenir debout pour la vérité quand tout le monde autour de nous rampe, s’afficher chrétien dans un milieu incroyant, risquer pour cela les épreuves, l’incompréhension, les moqueries, les persécutions… Tout cela exige un grand prix, parfois exorbitant. En effet, suivre le Christ en vérité, aimer vraiment, c’est forcément souffrir parce qu’on se trouve à contre-courant.

Mais ce n’est qu’ainsi, et ainsi seulement, que nous vivrons pleinement et en abondance car, comme dit le proverbe: «Il n’y a que les poissons morts qui suivent toujours le sens du courant».


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form