LE TEMPS ET LA CROIX

٢١تموز٢٠١٤
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

LE TEMPS ET LA CROIXEn insufflant dans les narines de l’adam son souffle divin, lors de sa création à son image et à sa ressemblance, Dieu y a semé le bon grain. Mais le satan y a subrepticement semé l’ivraie. Et depuis, l’adam n’est plus ni complètement bon, ni complètement mauvais: il vit dans la confusion. C’est cette confusion qui est la source de son malheur personnel et de celui du monde. C’est elle qui, tantôt lui donne l’illusion qu’il est du côté des « bons », tantôt d’être maudit. Devant cette situation comment doit-il se comporter?

Inutile de partir à l’assaut de ceux qu’on classe comme mauvais, de se poser en justicier et d’arracher l’ivraie en soi-même et dans les autres ? Cela dépasse l’adam. Car la violence engendre la violence. Seul Dieu s’est arrogé le droit de juger. Seul il a assez de force pour vaincre le mauvais en nous et autour de nous. Pour cela, dans sa Sagesse, il a choisi deux moyens : le Temps et la Croix.

Le Temps pour permettre à l’adam de croitre en âge et en sagesse, de mûrir, de prendre conscience qu’il est « capable de Dieu » et de retrouver en lui-même l’image et la ressemblance que Celui-ci y a indélébilement imprimée. Bref, qu’il se convertisse.

La Croix pour rappeler à l’adam qu’il a été conçu et créé par Amour, qu’il a été fait pour l’Amour, que l’Amour est aussi fort que le malheur et que l’Amour a, a eu et aura le dernier mot parce qu’il est Jésus, Vie et Résurrection.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form