LE SEMEUR SEMÉ

١٣تموز٢٠١٤
طباعةأرسل إلى صديق
الكاتب: Antoine K. Douaihy cm

LE SEMEUR SEMÉLe Père a semé  sa  Parole dans le champ de l'humanité.  Il l'a envoyée prendre chair d'une  Vierge, aller se semer dans le monde, y vivre, y être enterrée  et donner des fruits de résurrection. Par son Incarnation, Jésus, Parole de Dieu, a réalisé méticuleusement cette mission et, en mourant sur la croix, il a porté du fruit pour la multitude, devenant à son tour semeur. Le semé devient ainsi  semeur.

En racontant la parabole du semeur, Jésus se raconte et demande à ses disciples de l'imiter. Le Christ-Semeur a semé amplement et généreusement la Parole de son Père sans tenir compte de la qualité de la terre qui recevrait la semence. Car  il avait confiance en son Père qui lui, seul,  donne les fruits.

Grain semé par Dieu dans le monde, le chrétien se doit, à l'image du Christ, être le semeur qui répand largement et généreusement, de paroles et d'actes, l'Evangile de Jésus Christ. Mettant son espérance en Dieu  qui a dit : Ma parole ne reviendra pas sans résultat, le chrétien sèmera cette Parole gratuitement, à profusion et sans se décourager,  même dans les terres qui lui  paraissent les plus hostiles. Elle  germera et croîtra avec patience, persévérance et dans le silence, même quand  elle  semble morte et qu'on désespère d'entrevoir un jour ses fruits.

Le chrétien deviendra meilleur semeur lorsqu'il aura été d'abord cette terre féconde, épaisse et grasse, sans pierrailles desséchantes, ni buissons étouffantes, qui a, non seulement écouté la parole avec joie, mais qui l'a  surtout mise en pratique en donnant du 30, 60 ou 100 % de fruits.


Powered by Web Agency
راية إعلانية
Close Panel

Login Form